Interview éco : dans l’intimité d’un trader professionnel

By Jeremy Lacoste | 3 weeks | May 18, 2020

Florian a 27 ans. Il vit à Mexico. Trader indépendant depuis 8 ans, il est le fondateur de FX Capital. Canal Telegram accessible gratuitement dans lequel Florian publie des signaux de trading pour les particuliers. Passionné par l’économie, c’est dès son plus jeune âge que ce « trader pro » se découvre un talent pour le trading. Rencontre avec un crack des marchés financiers.

Florian, tu es trader professionnel depuis 8 ans. Peux-tu m’expliquer ton métier?

Chaque jour j’effectue des transactions sur les marchés financiers. Je cherche à réaliser une plus-value en pariant à la hausse comme à la baisse sur divers actifs financiers comme par exemple le CAC40 ou le pétrole. Mon boulot consiste à prédire si le prix d’un actif a plus de chance de monter ou de baisser. Depuis peu je gère également une petite entreprise. Je publie gratuitement mes signaux pour que n’importe quel particulier (majeur) puisse recopier mes positions et générer des profits avec son téléphone.

Comment es-tu devenu trader professionnel?

Je suis passé par une phase assez longue d’apprentissage et d’échec. J’ai lu beaucoup de livres sur le trading et ai suivi des cours d’économie et de finance à HEC Paris. Après plusieurs années d’expérience, j’ai trouvé la discipline et une méthode efficace me permettant d’être rentable à court, moyen et surtout long terme.

Peux tu nous décrire ta journée type de travail ?

Le matin, au réveil, je lis la presse économique. Puis je regarde comment se sont comportés les marchés pendant la nuit. Ensuite, je prépare mes zones d’interventions ; c’est à dire des prix sur lesquels je vais spéculer afin d’intervenir de manière efficace au fil de la journée. Je suis présent à l’ouverture européenne à 9h du matin quand les banques arrivent sur le marché. Et surtout à l’ouverture américaine à 15h30, c’est la session la plus volatile et la plus intéressante de la journée. En plus de mes analyses et de mes propres trades, je publie également mes positions et mes résultats en temps réel sur mon canal public.

Qu’est ce qui te plait dans ton métier?

Le risque et la discipline. On doit se concentrer chaque jour et les résultats dépendent uniquement de nous. C’est intéressant de se mettre des challenges pour se pousser à s’améliorer et augmenter ses performances aux fil des jours.

Faut-il avoir le goût du risque?

Je pense que c’est essentiel. Les gens ont l’habitude à plus de stabilité au quotidien. Il faut savoir garder son sang froid. Chaque transaction représente un risque, mais le but est de contrôler ce risque au maximum.

Comment est il possible de battre les marchés financiers sur le long terme ?

On ne peut jamais battre les marchés financiers à proprement parler. Je suis un petit poisson dans un vaste océan de requins. Plus de 5000 milliards s’échangent en bourse chaque jour, il faut donc essayer de suivre ce que font les gros, c’est à dire les banques ou les fonds d’investissements. Avec beaucoup de discipline, de rigueur et d’expérience on comprend ce qu’ils font. C’est comme cela qu’on réussi sur le long terme.

Qu’est ce qui distingue un trader amateur a un trader professionnel ?

Un trader amateur cherchera souvent des prétextes lors d’une perte. Il cherchera à prendre un trade toutes les 5 minutes. Un trader professionnel acceptera sa perte et passera rapidement à autre chose, car il sait que ce sont des probabilités et que les pertes font partie de la réussite en trading. Il fera aussi attention de prendre des trades uniquement sur des zones clés (les zones que je définis en avance chaque matin).

En moyenne, combien gagnes-tu par mois?

Je gagne en moyenne 10.000€ net après divers charges et impôts. Je suis très prudent sur mon risque et je tolère de très petites pertes par rapport à mon capital. Je préfère augmenter doucement que de prendre le risque de perdre 2x plus, trop rapidement. Ce qui m’est souvent reproché par mes élèves débutants qui veulent plus de signaux (rires).

Comment affrontes-tu les périodes de perte?

Très bien, mais il a fallût du temps, les 2 premières années ont été les plus compliquées à ce niveau. Accepter 1 perte cela était envisageable mais en accepter 5/6 d’affilées était très compliqué. J’avais tendance à remettre tout en question. Aujourd’hui je passe par quelques semaines négatives dans l’année mais cela fait partie de mon métier et je l’accepte simplement.

Il y a une recrudescence de canaux Telegram qui publient des signaux. Quelle différence avec ton projet ?

Oui c’est devenu compliqué. Cela revient au trading amateur, beaucoup de jeunes lancent des canaux et envoient des signaux dans tous les sens, sans même comprendre la base des produits qu’ils négocient ou encore comment expliquer concrètement la gestion du risque. Mon projet est vraiment différent. Pour commencer, contrairement à mes concurrents, l’accès est totalement gratuit. Mais lorsque mes membres passent une transaction chez un partenaire je touche une petite commission. Plus ils gagnent, plus ils tradent, plus je gagne. C’est toute la différence. C’est pour cela que je fais tout pour accompagner et apprendre à mes élèves, tout en les aidant à réaliser leurs premiers gains avec mes signaux de trading. L’objectif principal est de démocratiser le vrai trading, et surtout de transmettre cette passion qui ne repose pas uniquement sur le fait de gagner de l’argent.

Sources :
Téléchargez l’application Telegram
Suivez gratuitement le canal de Florian

D’autres articles sur Postinterview.com :

Ces 10 célébrités qui confessent être accro au Viagra. Publié le 09/09/19

Christian, éleveur de vache depuis 30 ans. Publié le 04/02/19

Jean, gamer et créateur de jeux vidéos. Publié le 11/02/19

Plus d’articles sur Postinterview.com